efectos-oxigeno-2

Effets de l’Oxygène

En administrant de l’oxygène à une pression plus élevée que la normale, on réussit l’“Oxygénation Hyperbare” ou Hyperoxie.

Cette méthode produit une augmentation significative de la quantité d’oxygène dilué dans le plasma sanguin, favorise le métabolisme cellulaire, et permet que l’oxygène arrive au cerveau, aux cartilages, os et tissus qui pour cause d’altérations diverses ne le reçoivent pas correctement.

Cela aide à l’augmentation du contrôle des infections et à la récupération rapide d’un nombre important de pathologies, des maladies dégénératives et circulatoires.

Elle collabore et synergise dans les thérapies adoptées par les médecins face à des pathologies déterminées, ce qui évite les conséquences des lésions et des détériorations physiques produites par les états d’Hypoxie (manque d’oxygène).

Effets physiologiques

L’hyperoxie produit une large accumulation d’effets physiologiques à partir de l’hyperoxie apportant aux traitements médicaux habituels une efficacité majeure dans le processus de désinflammation et de régénération des tissus dans beaucoup de pathologies.

Parmi lesquels on retrouve:

  • Vasoconstriction

L’hyperoxie produit la vasoconstriction des petites artères provoquant la désinflammation à partir de la réduction de l’œdème.

  • Angiogénèse

L’hyperoxie stimule et favorise la formation de petits vaisseaux, accélérant le processus de cicatrisation.

  • Stimulation de la synthèse du collagène

L’hyperoxie stimule les fibroblastes qui sont les cellules qui produisent le collagène, qui pour sa part, est la substance fondamentale pour le processus de cicatrisation de blessures et de réparations de tissus.

  • Ostéogénèse

L’hyperoxie stimule la différentiation des cellules formatrices de l’os, favorisant l’ostéogénèse et la réparation osseuse.

  • Stimulation de l’immunité cellulaire

Un type de globule blanc, les polymorphonucléaires, utilisent les radicaux libres comme mécanisme bactéricide. Ce processus est favorisé et stimulé avec la présence d’O2.

  • Régulation du stress oxydatif et de la réponse inflammatoire

L’hyperoxie agit sur les régulateurs et les médiateurs de la réponse inflammatoire et diminue le stress oxydatif ce qui résulte dans les effets anti inflammatoire et la diminution du dommage cellulaire.

  • Stimulation des cellules souche

L’hyperoxie stimule la différentiation et la libération des cellules souche (Stem Cells) ce qui aide au processus de réparation des tissus et à la formation de nouveaux vaisseaux sanguins.

  • Stimulation de la régénération axonale périphérique

Cela permet une rapide récupération fonctionnelle chez les patients présentant des neuropathies périphériques comme la paralysie faciale.

  • Augmentation et redistribution du flux sanguin vers le cerveau

La majeure disponibilité d’O2 au niveau cérébral produit la désinflammation et une majeure captation d’O2 cellulaire, ce qui bénéficie au traitement et à la réhabilitation de patients ayant eu un AVC, une paralysie cérébrale, des troubles du spectre autistique et des maladies neurodégénératives.

  • Augmentation de réussite lors de greffes et d’implants

L’Hyperoxie augmente le taux d’acceptation d’implants et de greffes utilisés chez les brulés et en chirurgie réparatrice.