camara-hiperbarica-2

Chambre Hyperbare

La Chambre Hyperbare est un dispositif médical dans lequel le patient pénètre dans une pièce pressurisée, il respire de l’Oxygène (O2) très concentré à travers un masque, et obtient les bénéfices générés par l’Hyperoxie. En général, c’est une cabine pressurisée à 1,35 atmosphère normale (ATM) ou plus, supérieure à la pression normale qui est de 1 ATM.

A l’intérieur de la chambre, le patient reçoit confortablement les bénéfices apportés par l’Oxygène Hyperbare, obtenant de la synergie dans les traitements de différentes situations cliniques, sportives et leur réhabilitation, il recouvre la santé et bénéficie d’un effet régénérateur dans les tissus du corps grâce à l’amélioration de son métabolisme.

Ce processus permet que l’Oxygène parvienne au cerveau, aux cartilages, os et tissus, y compris les tissus nerveux, qui pour des altérations circulatoires diverses ne le reçoit pas correctement. Cela aide aussi à augmenter le contrôle sur les infections et à la rapide récupération d’un grand nombre de pathologies, maladies dégénératives et circulatoires. Il collabore et synergise les thérapies que les médecins adoptent face à des pathologies déterminées, évitant ainsi, les conséquences des lésions plus importantes et des détériorations physiques produites par des états d’Hypoxie (manque d’Oxygène).

Indications et Médecine Hyperbare

Dans plusieurs occasions, les médecins cherchent dans le traitement hyperbare une méthode de “guérison” pour les différentes pathologies, ils sollicitent des protocoles d’usage, des publications spécialisées et de l’évidence clinique pour chaque application qu’indique la médecine hyperbare.

Il est important de prendre en compte que la médecine hyperbare est la médecine habituellement prescrite par le médecin spécialiste. Le traitement est complété par une haute dose d’Oxygène qui rend plus efficace le processus de récupération et de réparation.

La chambre hyperbare offre au professionnel de soin un outil pour ajouter de l’efficacité à la médecine appliquée habituellement, ce qui offre au patient plus de possibilités de récupération.

Les médecins connaissent bien l’accumulation des bénéfices générés par une forte hyperoxie et la manière la plus efficace d’y réussir est à travers le traitement en chambres hyperbares.

medicina-hiperbarica-camara-hiperbarica-3
medicina-hiperbarica-camara-hiperbarica-2

Utilisation de la Chambre Hyperbare Revitalair

Les Chambres Hyperbares Revitalair sont très faciles à utiliser.

Après avoir monté la chambre selon le manuel, le compresseur d’air s’allume  et le patient y entre, il ferme la porte et le compresseur commence à gonfler la cabine. La personne s’allonge et le processus de compression commence. Durant ce laps de temps le patient peut remarquer une légère gène dans les oreilles similaire à celle qui est ressentie lorsque l’avion décolle ou atterrit.

Ces gènes apparaissent pendant la compression et la décompression, d’une durée dans les deux cas de 3 ou 4 minutes chacun, le premier pour arriver de 1 ATM à 1,35 et le second pour baisser de 1,35 ATM à 1.

Cette gène se produit à cause de la différence de pression entre l’oreille externe et l’oreille interne, ce qui entraine la déformation de la membrane du tympan, générant une gène et même, de la douleur. Le plus facile pour l’éviter est d’ouvrir la bouche et de bailler, de cette manière s’ouvrent des conduits que nous avons derrière le nez et qui se connectent avec la gorge (trompes d’Eustache) lesquels à l’ouverture, équilibrent la pression entre l’extérieur et l’oreille interne.

Une autre manière d’ouvrir ces conduits est d’apporter de la salive ou simulant de le faire, de respirer avec la bouche ouverte tout en se bouchant le nez, enfin, si cela ne les ouvre pas, il faut se boucher le nez, fermer la bouche et faire pression. Quelques personnes y arrivent en bougeant la mâchoire inférieure d’un coté et de l’autre.

Ne laissez pas la gène grandir, à peine les symptômes arrivent, faites la manœuvre parce qu’il est plus facile à compenser quand la pression différentielle est basse.

Si cela ne fonctionne pas, vous devrez dépressuriser la chambre et la pressuriser encore une fois pour faire la manœuvre de compensation plus assidument. Une fois la pression égalée à celle de l’extérieur, c’est-à-dire, quand la pression extérieure revient à 1 ATM, on peut alors ouvrir la porte pour sortir de la chambre.

Normalement, une séance en Chambre Hyperbare dure en moyenne une heure, mais ce temps est indiqué par le médecin selon la nécessité du traitement.